Innover 26 | 04 | 2022

BOCAGE SUBER

BOCAGE SUBER

Contexte du projet :
Dans un contexte de changements globaux, les forêts jouent un rôle essentiel en tant que supports de nombreux services écosystémiques tels que la production de bois et autres produits forestiers non ligneux, la protection du sol, de la faune et de la flore, la régulation du climat, de la qualité de l’air et de l’eau, le stockage de carbone … Cependant, les écosystèmes forestiers sont de plus en plus vulnérables face à l’augmentation de l’intensité et de l’occurrence d’évènements climatiques extrêmes mais ils doivent également répondre à la demande mondiale croissante en biomasse forestière.
Une solution, pour permettre aux écosystèmes forestiers de faire preuve de résilience et de résistance tout en augmentant leur productivité, est d’augmenter l’hétérogénéité des paysages et peuplements forestiers via l’installation de haies composées de diverses essences. Cette solution fait l’objet du projet BOCAGE SUBER dont l’objectif est de quantifier et qualifier les haies feuillues déjà existantes en bordure de plantation de pin maritime sur le massif des Landes de Gascogne et d’en installer de nouvelles. Ainsi, les lisières permettent aux plantations de pin maritime d’être davantage protégées des aléas tels que le vent, les incendies ou les attaques de ravageur, assurant à plus long terme la production de bois.

Ce projet est réalisé en amont du programme de recherche intitulé BOCAGE FORESTIER. Ce programme de mise en place et de gestion de haies composites, constitue une solution innovante de gestion forestière fondée sur la multifonctionnalité distribuée dans l’espace (notion de forêt mosaïque). Il est porté par l’INRAE et Alliance Forêts Bois et financé par l’Union Européenne, la Région Nouvelle Aquitaine et la Section Spécialisée Pin Maritime de France Bois Forêt
Ce programme sera déployé à partir de fin 2022, sur une zone de 27 000 ha dans le massif des Landes de Gascogne et basé sur le principe des zones ateliers avec mise en œuvre d’une démarche de recherche–action, combinant l’analyse expérimentale, la gestion courante de l’espace et la concertation avec les parties prenantes.
Sa gouvernance sera assurée par un Comité d’Orientation Stratégique (constitué du Conseil Régional de Nouvelle Aquitaine, du CNPF, du GIP ATGeRi, du FCBA, de l’IEFC, de l’ONF, de la SEPANSO, de la Société Forestière de la CDC, du PNR des Landes de Gascogne et du SYSSO), d’un Comité de Pilotage Opérationnel (avec les scientifiques et ingénieurs d’AFB, INRAE et IEFC) et de Groupes Techniques ( qui seront constitués en tant que de besoin pour appuyer la mise en œuvre des différentes tâches et actions du projet). 

Objectifs du projet :
Le projet BOCAGE SUBER va donc permettre de tester l’intérêt des haies composites à base de chêne-liège dans un double objectif de conservation/restauration de la biodiversité et de protection sanitaire des plantations à vocation de production forestière dans le massif landais.
– Augmenter l’hétérogénéité et améliorer la connectivité du paysage forestier via la plantation d’au moins 3 000 mètres de haies composites
– Accroître et préserver la biodiversité à l’échelle du paysage grâce à ce réseau de haies composites
– Accroître la résilience des massifs forestiers aux aléas biotiques et abiotiques engendrés par le changement climatique grâce aux barrières naturelles que constituent les haies composites
– Maintenir la production des massifs forestiers à long terme
– Garantir une pérennité de la ressource en chêne liège

 

Protocole du projet :
La plantation de nouvelles lisières est déjà en cours de réalisation. Ces lisières sont composées de 10 essences différentes avec une majorité de chêne-liège, essence d’intérêt pour son adaptation aux stations landaises et la possibilité de valorisation secondaire du liège en lien avec l’association du liège Gascon.
Au total, plus de 3200m linéaire de lisières plantées sur 7 communes du département des Landes (40). Cela représente environ 9700 plants installés de 10 essences différentes dont environ 3700 plants de chêne-liège.

L’installation de 230m linéaires supplémentaires de lisière de chêne-liège et pin pignon est en projet sur la commune de Sore (40).
Ces plantations seront suivies et entretenues pendant 5 ans.

 

 

Porteurs du projet :

Financeurs du projet :

 

 

 

Plantons pour l'avenir

Autres actualités

Actualité
13/05/2022 Retour sur la 11ème édition du Forum... en savoir +
Sensibiliser
02/05/2022 Plantons pour l’avenir partenaire... en savoir +
Innover
26/04/2022 BOCAGE SUBER en savoir +
Actualité
26/04/2022 EUROBOIS 2022 : Une nouvelle édition au... en savoir +