Actualité 04 | 07 | 2022

Rencontre avec MATHIEU CLAVEAU – Ingénieur de profession, skipper par passion et Ambassadeur de PPLA

 

Rencontre avec MATHIEU CLAVEAU – Ingénieur de profession, skipper par passion et Ambassadeur de PPLA

Après les Transats AG2R en 2018 et Jacques Vabre en 2019, Mathieu franchit aujourd’hui un nouveau cap en participant en 2022 à sa toute première Route du Rhum-Destination Guadeloupe.

Ambassadeur du fonds de dotation Plantons pour l’avenir, il prendra le départ le 6 novembre prochain à Saint-Malo lors de la plus mythique des transatlantiques en solitaire, pour sensibiliser à la gestion durable de nos forêts, une cause qu’il défend en mer depuis 2019.

 

Peux-tu présenter ton parcours ?

Je suis né en Ardèche et j’ai grandi en Lozère. Sportif par nature et rompu à l’adrénaline des sommets, c’est adolescent que j’ai découvert la voile grâce à mon père breton. J’ai tout de suite adoré et très vite, j’ai enchaîné les courses puis les podiums en Classe Mini. En parallèle, j’ai fait des études d’ingénieur à l’École des Mines d’Albi. Je suis aujourd’hui ingénieur aéronautique chef de projet confirmé à Marseille et je mène mon projet sportif en parallèle de ma carrière professionnelle depuis 2012.

 

Pourquoi « Prendre la Mer, Agir pour la Forêt » ?

Mon défi n’est pas que sportif, je réalise mes courses pour une cause qui me tient à cœur : la gestion durable de nos forêts et la promotion du matériau bois et d’une filière d’avenir. Depuis la Transat Jacques Vabre 2019, j’essaie de fédérer les acteurs de la filière bois et les entreprises souhaitant s’engager dans une démarche durable autour de mon bateau « Prendre la mer, Agir pour la Forêt ».

Ayant grandi dans le massif cévenol, j’ai très tôt été sensibilisé aux forêts. Au fil de mon apprentissage de la voile, je suis saisi par les similitudes entre les mers et les forêts : une ressource naturelle immense, généreuse mais aussi fragile. En 2019, je décide donc de porter un message fort en nommant mon bateau Prendre la mer, Agir pour la Forêt »

Comme un clin d’œil à la relation historique entre le monde naval et le monde forestier, je me retrouve dans les valeurs de PPLA. Pour moi, il s’agit de sensibiliser la société aux multiples enjeux de la filière forêt-bois et notamment celui du reboisement des massifs français dans une optique de production du matériau bois.  Ainsi, j’invite les entreprises à s’engager dans une démarche durable.  

 

Pourquoi avoir choisi d’être ambassadeur PPLA ?

C’est avant tout une rencontre avec Tancrède Neveu, en 2019.

Ce que j’ai apprécié avec PPLA, c’est cette approche et cette vision de forêts que je qualifierai de  « constructives ». Aujourd’hui, la société veut construire en bois et utiliser du bois, sauf qu’il est parfois difficile de faire entendre que pour cela il faut exploiter certaines forêts.  Plantons pour l’Avenir s’inscrit dans cette logique de reboisement de forêts de production, même si bien sûr cela ne s’oppose pas aux forêts dites de loisir et biodiversité.

Et puis je reste un ingénieur qui a envie de concevoir et construire des choses. Pour moi, le bois est un matériau et une filière d’avenir, et c’est ce que j’ai retrouvé chez PPLA.

 

Peux-tu nous dire comment tu abordes cette première route du Rhum ?

Cette course en solitaire, pour moi, c’est un rêve. C’est la course qui m’a fait venir à la course au large quand j’étais petit en 1994. Cela va donc être beaucoup d’émotions.

L’objectif est déjà d’arriver à terminer la course, car il y a un fort taux d’abandon. J’aborde cette première route du Rhum à la fois sereinement grâce à mes connaissances du bateau, mais aussi avec prudence. C’est une course en solitaire de grande ampleur au grand large sur un Class 40. C’est pourquoi mon maître-mot sera la régularité sur le long terme, pour ainsi éviter de me mettre dans des situations dangereuses ou délicates. Je souhaite à tout prix minimiser la prise de risques.

 

Et pour la suite ?

Mon objectif est de prouver qu’allier la construction bois et un voilier innovant, c’est possible. Je souhaite relever le défi de concevoir un Class40 innovant en bois. C’est un beau projet pour valoriser la filière forêt-bois et communiquer autour de ce matériau d’avenir. Mon objectif : mise à l’eau en 2023 !

 

 

LE PALMARÈS de MATHIEU

 

15ème de l’AG2R 2018, 14ème de la Transat Jacques Vabre 2019 et 1erVintage, sa saison 2021 a confirmé son rang : 1er en catégorie Vintage dans toutes les courses sur lesquelles il s’est aligné, 15ème sur la CIC Normandy Channel Race en mai 2021, 20ème sur la très technique Rolex Fastnet Race en août la même année, et 12ème de la 40 Malouine en septembre 2021.

 

2022
Corsica Med : 2ème

2021
40 Malouine Lamotte Class40 : 12e et 1er Vintage

2021
Rolex Fastnet Race 2021 Class40 : 20e et 1er Vintage

2021
Normandy Channel Race 2021 – Class40 : 15e

2019
8ème Les Sables – La Horta / 1er au classement Vintage

2018

15ème Transat AG2R

2016

Tour de France à la voile en diam 24

 2015

7e Mini Fastnet

1er Mini Golfe

 2014

6e Mini Fastnet 

1er Mini Golfe

2013

2e Gran Premio d’Italia

1er Mini Golfe

2012

1er Le Grand Huit double

2e Mini Golfe

2011

Abandon Charente-Maritime-Bahia Transat 6,50

8e TransGascogne 

1er Mini Max

 2010 

5e Mini Empurie

5e Mini Max 

4e Mini Golfe 

2009

1er Hexis Cup le grand 8 solitaires

3e Hexis Cup le grand 8 double

3e Mini Empurie

 

 

POUR EN SAVOIR +

 

www.mathieuclaveau.com

 

@MathieuClaveau

@MathieuClaveau

@mathieuclaveaunavigateur

@Mclaveauskipper

@mathieu_claveau_navigateur

 

Contact presse : Florence Beauvois
florencebeauvois@hotmail.com 06 50 10 82 75

Plantons pour l'avenir

Autres actualités

Actualité
16/08/2022 Plantons pour l’avenir est... en savoir +
Actualité
16/08/2022 Plantons pour l’avenir est partenaire... en savoir +
Actualité
05/08/2022 Plantons pour l’avenir sera pour la... en savoir +
Actualité
04/07/2022 Rencontre avec MATHIEU CLAVEAU –... en savoir +